Histoire et imaginaires sociaux. Dialogues Pierre Laborie

Responsables : François Godicheau, Natacha Laurent, Olivier Loubes (Framespa UMR 5136)


Cet atelier se veut un lieu de convergence autour de ce recours aux imaginaires sociaux que nous avons en commun dès lors que nous cherchons à comprendre ce qui s’est passé, ce qu’il advient à ce qui s’est passé, ce que nous faisons et ce que nous fait ce qui s’est passé et continue de se passer dans les sociétés dont nous tentons de rendre l’histoire. L’imaginaire social est effet le lieu, partagé au-delà du seul champ historien, qui permet de penser le réel social dans la complexité de sa construction historique, tissée de matériel et d’idéel. Il est au cœur des logiques du commun qui sont l’objet de la thématique 1 de FRAMESPA.

Travaillé particulièrement dans les champs de la philosophie politique ou de l’anthropologie par Cornélius Castoriadis ou Maurice Godelier, l’imaginaire social a été acclimaté en histoire de façon pionnière et si familière à FRAMESPA par Pierre Laborie dans un article fondateur de 1988. C’est à renouer, prolonger et enrichir ce dialogue entre l’histoire et les imaginaires sociaux que cet atelier vise, bien convaincu qu’il y a là un lieu et une démarche, en somme une lecture et une écriture de l’histoire, propres à toutes les histoires qui ne se contentent ni de seuls faits ni de leurs seules représentations, non plus que de leurs reconstructions isolées ou de leurs déconstructions simplistes.

Il ne s’agira pas, ici, de s’emparer de l’imaginaire social comme d’un objet propre, un champ ou un périmètre, c’est-à-dire de faire l’histoire des imaginaires sociaux. Il s’agira de faire de l’histoire en convoquant les imaginaires sociaux comme indispensables partenaires ; c’est bien ce rapport entre Histoire et Imaginaire sociaux qui sera sondé pour forger les outils, notions, approches, propres à transcender les périodes historiques et les aires culturelles de recherche. Car cet atelier ambitionne de réunir nos efforts et nos questions de recherche autour, non pas du partage – souvent diffracté - de thématiques, mais de la fabrique – partagée au mieux – d’outils, de notions, d’approches.

La tâche n’est pas simple – à commencer par nommer, confronter, définir les emplois déjà présents des mots d’intercession et des pratiques de liaison entre le matériel et l’idéel qui tentent de dire le réel – mais elle est passionnante car elle est porteuse d’un projet fondamental qui se voudrait ici renouvelé en commun : par le dialogue entre Histoire et Imaginaires sociaux, penser et faire une histoire globale.

 

Calendrier 2022-2023 :

  • 21 octobre 2022, 9h30-12h, salle E309. Hervé Mazurel (Université de Bourgogne/LIR3S) : « De l’imaginaire social à l’inconscient historique. Et détours »
  • 25 novembre 2022, 9h30-12h, salle E411. Johann Chapoutot (Sorbonne Université) : « Le grand récit : du théologique au politique, une histoire de l’imaginaire social tel qu’il se change »
  • 20 janvier 2023, 9h-12h, salle E411. Brice Chamouleau (Université Paris 8), « Des imaginaires sociaux à la syntaxe qui les ordonne : autour de l'intimité consti- tutionnalisée en Espagne en 1978 »Thomas Brignon (FRAMESPA), « Une langue nouvelle pour une société nouvelle ? Le projet jésuite de "réduction" du guarani dans les missions du Paraguay (XVIIe-XVIIIe siècles) »
  • 17 février 2023, 9h30-12h, salle E411. Marie Goupil-Lucas-Fontaine (UT2J/Centre d’histoire du XIXe siècle), « Chansons et imaginaires sociaux, de quoi le réalisme est-il le son ? »
  • 31 mars 2023, 9h30-12h, salle E411. François Dosse (Université Paris 12/IHTP), « L’imaginaire social chez Cornelius Castoriadis : un concept historique ? »
  • 12 mai 2023, 9h30-12h, F315. Hélène Dumas (CESPRA-EHESS-CNRS), « Le commun de l'autre ? Imaginaires racistes et pratiques de cruauté pendant le génocide des Tutsi »