Les séminaires

2020-2021

SEHIMII : séminaire d'histoire des mondes ibériques et ibéroaméricains

Ce séminaire a pour but de servir de point de rencontre régulier aux chercheur-e-s et enseignant-e-s-chercheur-e-s de la région toulousaine spécialistes d’histoire moderne et contemporaine des mondes ibériques et ibéroaméricains.
Notre démarche dans le cadre du SEHIMII est celle d’un atelier de discussion qui se déroule sur la base d’un texte envoyé par l’invité-e. Pour que la discussion puisse avoir lieu transversalement aux spécialités de chacun-e, nous demandons aux auteur-e-s des textes qui peuvent être des essais, des brouillons, des documents de travail avancés qui rendent possible une montée en généralité. L’idée est de pouvoir discuter des questions posées par l’auteur-e, de sa situation par rapport à l’historiographie, des catégories et méthodes mobilisées, de la démarche de recherche. 
L’objectif est d’aider les auteur-e-s à résoudre des problèmes de recherche qu’ils se poseraient et de déplier ces problèmes devant tou-te-s, de sorte à ce que, des débutants jusqu’aux chercheur-e-s confirmé-e-s, chacun puisse s’en saisir et en faire profit. 

Séminaire mensuel transversal des doctorants de Framespa : Rapport(s) de Force



SEMI : Séminaire d'études médiévales ibériques

Ce séminaire est conçu comme un lieu de rencontres entre les médiévistes de la région toulousaine intéressés par la péninsule Ibérique, qu’ils soient chercheurs expérimentés ou en apprentissage. Chaque séance s’articule autour de la présentation et de la discussion de travaux en cours par des chercheurs locaux ou invités.

Par sa situation, par les activités qu’elle abrite et promeut, par les intérêts des chercheurs qui participent à la constituer, par son histoire et quelques-unes de ses glorieuses figures, l’université de Toulouse-Jean Jaurès entretient depuis longtemps une relation privilégiée avec le monde ibérique. Ce tropisme géographique et scientifique s’est traditionnellement manifesté dans le champ des études médiévales. L’objectif du SEMI est de consolider la synergie naturellement amorcée par ce terrain d’investigation commun à plusieurs chercheurs de la région toulousaine venus d’horizons disciplinaires variés, en leur donnant l’occasion de se rencontrer régulièrement dans un séminaire-atelier où la recherche se montrera in progress : ils y présenteront leurs travaux, inviteront d’autres collègues, discuteront ensemble de leurs démarches et de leurs problèmes de chercheurs. Le but est aussi d’accompagner les étudiants dans leur apprentissage de la recherche en les conviant à assister aux séances du SEMI, à participer aux échanges et à présenter leurs propres travaux au cours d’une séance dédiée.

Contact : Florian Gallon – florian.gallon@univ-tlse2.fr
   

SEMECOL : le séminaire de l'ATECOPOL

L'Atelier d'écologie politique est un collectif académique qui regroupe, dans la plus large interdisciplinarité, des scientifiques réfléchissant aux multiples aspects liés aux bouleversements écologiques. Reconnu plateforme d'expertise de la MSHS de Toulouse, il comprend des doctorant.es, chercheu.res et autres professions de la recherche et de l’enseignement supérieur de l'ensemble du site. Le laboratoire FRAMESPA a concouru à la genèse de l'initiative et héberge depuis 2019 le séminaire associé ‒ SÉMÉCOL ‒ soutenu par le Labex SMS et inscrit dans la formation de l'Ecole des docteurs. Son objectif est d’interroger ce qui a conduit à l’impasse écologique actuelle et d'envisager les perspectives pour y faire face. En s’ouvrant au plus large public, ce séminaire expérimente aussi une façon de faire dialoguer le milieu de la recherche avec la société.
Programme 2020-2021

   

Séminaire TERRAE


  Beaucoup a été écrit, en France au moins, autour de la notion de culture matérielle, pour les deux périodes, nettement différenciées d’un point de vue historiographique, même si un rapprochement des questionnements s’est opéré ces dernières années, dont témoignent, entre autres, les actes des 36e Journées internationales d’histoire de Flaran, consacrés au « paysan consommateur ». Pour la période médiévale, l’accent a été mis sur une approche matérielle et technique, ce que viennent de rappeler deux ouvrages collectifs, l’un consacré à la culture matérielle, l’autre à l’objet à proprement parler, sous l’influence manifeste d’une lecture archéologique des faits, de Jean-Marie Pesez à Luc Bourgeois, et d’un regard orienté par l’ethnologie, dans le droit fil des travaux d’André-Georges Haudricourt. Pour l’époque moderne, l’impulsion a été donnée en 1967 par Fernand Braudel, dans le sillage de l’École des Annales, par sa reconstitution des « structures du quotidien ». Elle a engendré de nombreuses études sur l’environnement matériel des individus, au sens large, incluant l’alimentation, l’hygiène, le logement ou le vêtement. Cette esquisse des cadres de vie de l’époque moderne apportait un éclairage complémentaire à l’histoire des mentalités, alors en plein essor. C’est au cours de ces mêmes années 1970 que Micheline Baulant, aux côtés de Françoise Pipon- nier pour la Bourgogne médiévale, débutait une étude pionnière sur la mesure des niveaux de vie autour de Meaux qui, à bien des égards, a inspiré le travail de Daniel Roche sur le « peuple de Paris » (1981). Cette approche, plus économique et sociale, fut magistralement mise en œuvre par Annick Pardailhé-Galabrun puis déclinée pour établir des stratigraphies sociales. L’arrivée de nouveaux produits et de nouveaux objets sur le marché a aussi obligé à regarder de près l’introduction de la nouveauté, ses moyens et les modalités de sa pénétration dans une histoire des « choses banales » et de la « naissance de la consommation » au XVIIIe siècle, impulsées là encore par Daniel Roche.

Ces bilans rappellent, souvent trop rapidement, l’extraordinaire travail d’identification des objets conduit au moins dans la seconde moitié du XIXe siècle et la construction d’outils admirables toujours opérationnels aujourd’hui. Que l’on songe à l’importance des dictionnaires de Viollet-le-Duc, d’Henry Havard ou de Victor Gay et de son continuateur ! Ils passent tout aussi rapidement sur l’œuvre d’un pionnier en la matière, Alfred Franklin, qui a cherché à rendre un sens et une vie à ces objets en travaillant sur l’enfance, la cuisine, les nouveautés, les animaux... Ce travail a pourtant amorcé une réflexion conceptualisée depuis sous le terme d’anthropologie historique, qui a fait la part belle aux choses du quotidien.
La réflexion, abondante, accompagnée de très nombreuses publications de sources, jette les bases d’un travail de plus grande ampleur conduit par la suite. Dans le même temps que se développe cette réflexion appuyée sur la culture matérielle, dont Jean-Marie Pesez situe le point de départ conceptuel en 1919, se développe ailleurs, dans d’autres champs disciplinaires, une réflexion sur l’individu et son monde, en philosophie d’abord, sous couvert de la phénoménologie, sous l’impulsion d’Edmund Husserl rejoint très vite par Martin Heidegger (que l’on pense aux pages fabuleuses que ce dernier a rédigé sur la maison !), en psychanalyse ensuite, dans ce qui s’est conceptualisé sous l’expression de Daseinanalyse, avec Ludwig Binswanger en particulier, en ethnopsychanalyse plus tard, sous l’impulsion de Georges Devereux, en anthropologie enfin, qui, à partir de travaux centrés sur l’objet comme ceux de Erland Nordenskiold, puis d’études plus larges, ont permis de développer une réflexion puissante sur ces questions, dont témoignent les textes de Philippe Descola ou de Tim Ingold. Ces travaux sont trop importants pour qu’on puisse les passer sous silence et ne pas les prendre en considération dans une réflexion historique sur l’individu, sa maison et les objets qui l’entourent. Ces différents penseurs mettent tous l’accent sur le fait que l’objet est d’abord l’objet d’une relation et que c’est cette relation qui fait sens et qui définit l’objet pour l’individu. Ils insistent tous sur le fait que l’habitat et ce qui le compose ne sont pas simplement un cadre de vie, pour reprendre une expression très usitée, mais l’une des possibilités de l’existence qui explique la manière de vivre, l’appréhension des événements et la possibilité d’y faire face (ou non). En ce sens, il convient de parler d’un environnement matériel. C’est sur celui-ci, entendu comme interaction entre des objets et des individus constitutive d’une vie, que nous voudrions engager une réflexion dans le cadre de la préparation d’une série de Journées de Flaran à venir sur la manière d’habiter.
Il ne s’agit donc pas de récrire ce qui a été écrit, de poursuivre l’identification technique des objets, mais de se demander ce qu’ils représentent pour les individus. Nous proposons de limiter le questionnement à ce qui entoure l’individu dans sa maison, dès lors qu’on peut le fabriquer ou l’acheter isolément, qu’il est mobile et se prête à une circulation sociale. Nous excluons a priori ce qui relève du champ technique ou professionnel, comme l’enclume du forgeron ou la charrue. La réflexion portera sur l’espace couvert par la France actuelle, étant bien entendu que ces limites géographiques ne limitent que l’espace scruté : les objets, eux, peuvent venir d’ailleurs. Enfin, nous privilégierons le temps long, du haut Moyen Âge jusqu’à la Révolution.

   

POP : Poesía O... Poesía / Poésie Ou... Poésie / Poetry Or... Poetry

Le séminaire Poésie Ou… Poésie, mais aussi Poesía O… Poesía ou encore Poetry Or… Poetry (POP) offre un espace de recherche sur la lecture des discours poétiques (depuis la période moderniste jusqu’à l’extrême contemporain), qui se situe aux confins des champs poétique et politique américains contemporains. Des échanges réguliers depuis 2010, et sous la responsabilité de Modesta Suárez, Professeure des Universités, spécialiste de poésie hispano-américaine, permettent de recevoir des collègues confirmés (français et étrangers) et également de jeunes chercheurs (doctorants et jeunes docteurs, français et étrangers) lors de séances de travail qui ont lieu le samedi matin (où nous recevons aussi des collègues, enseignants du secondaire).
Nos travaux sur l’Amérique latine n’interdisent nullement des incursions sur l'ensemble des Amériques ou sur des problématiques qui débordent l’aire strictement hispanophone et strictement poétique. Cette approche de la poésie contemporaine nous met ainsi en relation directe avec l'histoire sociale des différents pays considérés.

Nous avons fêté en 2020 le dixième anniversaire de POP.

Et pour cela nous avons coordonné, avec la Cave Poésie de Toulouse, une lecture intégrale du Chant Général de Pablo Neruda, qui fêtait les 70 ans de son édition mexicaine. C’était les 17 et 18 octobre, avec une lecture collective qui a duré 18 heures, aux côtés de plus de cent cinquante participant.es, poètes, peintres et musicien.nes dont les voix nous sont parvenues depuis trois continents. Nous avons entendu : Silvia Baron Supervielle / Coral Bracho / Elicura Chihuailaf / Nancy Morejón / Hildebrando Pérez Grande / Raúl Zurita, entre autres.

   

Les séminaires 2019/2020

SEHIMII : séminaire d'histoire des mondes ibériques et ibéroaméricains

Ce séminaire a pour but de servir de point de rencontre régulier aux chercheur-e-s et enseignant-e-s-chercheur-e-s de la région toulousaine spécialistes d’histoire moderne et contemporaine des mondes ibériques et ibéroaméricains.
Notre démarche dans le cadre du SEHIMII est celle d’un atelier de discussion qui se déroule sur la base d’un texte envoyé par l’invité-e. Pour que la discussion puisse avoir lieu transversalement aux spécialités de chacun-e, nous demandons aux auteur-e-s des textes qui peuvent être des essais, des brouillons, des documents de travail avancés qui rendent possible une montée en généralité. L’idée est de pouvoir discuter des questions posées par l’auteur-e, de sa situation par rapport à l’historiographie, des catégories et méthodes mobilisées, de la démarche de recherche. 
L’objectif est d’aider les auteur-e-s à résoudre des problèmes de recherche qu’ils se poseraient et de déplier ces problèmes devant tou-te-s, de sorte à ce que, des débutants jusqu’aux chercheur-e-s confirmé-e-s, chacun puisse s’en saisir et en faire profit. 

Terrae : hors-champs. Regards croisés sur les forêts et les incultes au Moyen Âge


 

SEMI : séminaire d'études médiévales ibériques

Ce séminaire est conçu comme un lieu de rencontres entre les médiévistes de la région toulousaine intéressés par la péninsule Ibérique, qu’ils soient chercheurs expérimentés ou en apprentissage. Chaque séance s’articule autour de la présentation et de la discussion de travaux en cours par des chercheurs locaux ou invités.

Par sa situation, par les activités qu’elle abrite et promeut, par les intérêts des chercheurs qui participent à la constituer, par son histoire et quelques-unes de ses glorieuses figures, l’université de Toulouse-Jean Jaurès entretient depuis longtemps une relation privilégiée avec le monde ibérique. Ce tropisme géographique et scientifique s’est traditionnellement manifesté dans le champ des études médiévales. L’objectif du SEMI est de consolider la synergie naturellement amorcée par ce terrain d’investigation commun à plusieurs chercheurs de la région toulousaine venus d’horizons disciplinaires variés, en leur donnant l’occasion de se rencontrer régulièrement dans un séminaire-atelier où la recherche se montrera in progress : ils y présenteront leurs travaux, inviteront d’autres collègues, discuteront ensemble de leurs démarches et de leurs problèmes de chercheurs. Le but est aussi d’accompagner les étudiants dans leur apprentissage de la recherche en les conviant à assister aux séances du SEMI, à participer aux échanges et à présenter leurs propres travaux au cours d’une séance dédiée.

Contact : Florian Gallon – florian.gallon@univ-tlse2.fr

   

Séminaire mensuel transversal des doctorants de Framespa


SÉMÉCOL : le séminaire de l'Atelier d'écologie politique

Lancé à l'automne 2018, l'Atelier d'écologie politique est un collectif académique qui regroupe, dans la plus large interdisciplinarité, des scientifiques, réfléchissant aux multiples aspects liés aux bouleversements écologiques. Il comprend donc des doctorant.es, chercheu.res et autres professions de la recherche et de l’enseignement supérieur de Toulouse. Parmi le trio fondateur, les deux historien.nes Laure Teulières et Steve Hagimont. De ce fait, FRAMESPA a concouru à la genèse du projet et héberge désormais le séminaire associé ‒ SÉMÉCOL ‒ soutenu par le Labex SMS, dont l’objectif est d’interroger ce qui a conduit à l’impasse écologique actuelle et les perspectives pour y faire face. En s’ouvrant au plus large public, ce séminaire expérimente aussi une façon de faire dialoguer le milieu de la recherche avec la société.

https://atecopol.hypotheses.org/seminaire-decologie-politique

   

Histoire & humanités numériques

Le séminaire “ Histoire & humanités numériques” a pour objectif d’étudier les transformations induites par le numérique dans les différents aspects du métier d’historien, de la production du savoir historique, de sa diffusion et de son enseignement. Dans cette perspective, le séminaire est donc conçu comme séminaire transversal du laboratoire et sert de support aux séances du parcours “Histoire numérique” du master HCP.

   

Séminaire transversal de la thématique 4 "Corpus" : Normes / Contre normes



   

POP : Poesía O... Poesía / Poésie Ou... Poésie / Poetry Or... Poetry

 Le séminaire Poésie Ou… Poésie, mais aussi Poesía O… Poesía ou encore Poetry Or… Poetry (POP) offre un espace de recherche sur la lecture des discours poétiques (depuis la période moderniste jusqu’à l’extrême contemporain), qui se situe aux confins des champs poétique et politique américains contemporains. Des échanges réguliers depuis 2010, et sous la responsabilité de Modesta Suárez, Professeure des Universités, spécialiste de poésie hispano-américaine, permettent de recevoir des collègues confirmés (français et étrangers) et également de jeunes chercheurs (doctorants et jeunes docteurs, français et étrangers) lors de séances de travail qui ont lieu le samedi matin (où nous recevons aussi des collègues, enseignants du secondaire).
Nos travaux sur l’Amérique latine n’interdisent nullement des incursions sur l'ensemble des Amériques ou sur des problématiques qui débordent l’aire strictement hispanophone et strictement poétique. Cette approche de la poésie contemporaine nous met ainsi en relation directe avec l'histoire sociale des différents pays considérés.

Nous fêtons en 2020 le dixième anniversaire de POP. Ce sera lors d’un colloque les 15 et 16 octobre 2020 avec une lecture collective du Canto General de Pablo Neruda, qui fête ses 70 ans d’édition. Ce sera le 17 octobre, à la Cave Poésie de Toulouse.

   

Les séminaires 2018/2019


HHN : séminaire histoire & humanités numériques

Le séminaire “ Histoire & humanités numériques” a pour objectif d’étudier les transformations induites par le numérique dans les différents aspects du métier d’historien, de la production du savoir historique, de sa diffusion et de son enseignement. Dans cette perspective, le séminaire est donc conçu comme séminaire transversal du laboratoire et sert de support aux séances du parcours “Histoire numérique” du master HCP. Il s’inscrit dans la continuité du séminaire mené au second semestre de l’année dernière.

Le séminaire 2017/2018 n’était pas organisé autour d’un thème précis : il s’agissait de dresser un large un état des lieux des pratiques scientifiques associées aux outils numériques susceptibles d’aider le travail de recherche ou d’ouvrir de nouvelles perspectives heuristiques dans un langage accessible à tous. Le séminaire 2018/2019 entend continuer l’état des lieux des outils numériques, en prenant la question de l’archive comme thème principal. 

Le projet actuel de session 2018/2019 du séminaire compte 7 séances. Leur objectif est de déterminer comment les concepts et les méthodes des humanités numériques font évoluer la discipline historique, qu’il s’agisse de la prise en compte de sources d’une nouvelle nature (sources, numérisées ou nées numériques) ; de leur analyse au sein de bases de données; de leur modélisation et de leur visualisation ; de leur utilisation dans une perspective d’histoire publique numérique. Une publication des interventions est prévue au sein du laboratoire éditorial et transmédia MKF éditions (Paris).

   

SEMI : séminaire d'études médiévales ibériques

Ce séminaire est conçu comme un lieu de rencontres entre les médiévistes de la région toulousaine intéressés par la péninsule Ibérique, qu’ils soient chercheurs expérimentés ou en apprentissage. Chaque séance s’articule autour de la présentation et de la discussion de travaux en cours par des chercheurs locaux ou invités.

Par sa situation, par les activités qu’elle abrite et promeut, par les intérêts des chercheurs qui participent à la constituer, par son histoire et quelques-unes de ses glorieuses figures, l’université de Toulouse-Jean Jaurès entretient depuis longtemps une relation privilégiée avec le monde ibérique. Ce tropisme géographique et scientifique s’est traditionnellement manifesté dans le champ des études médiévales. L’objectif du SEMI est de consolider la synergie naturellement amorcée par ce terrain d’investigation commun à plusieurs chercheurs de la région toulousaine venus d’horizons disciplinaires variés, en leur donnant l’occasion de se rencontrer régulièrement dans un séminaire-atelier où la recherche se montrera in progress : ils y présenteront leurs travaux, inviteront d’autres collègues, discuteront ensemble de leurs démarches et de leurs problèmes de chercheurs. Le but est aussi d’accompagner les étudiants dans leur apprentissage de la recherche en les conviant à assister aux séances du SEMI, à participer aux échanges et à présenter leurs propres travaux au cours d’une séance dédiée.

Contact : Florian Gallon – florian.gallon@univ-tlse2.fr

Comité d’organisation 

  • Amaia Arizaleta, professeure d’études hispaniques à l’UT2J, CEIIBA

  • Daniel Baloup, MCF en histoire médiévale à l’UT2J, FRAMESPA
  • Emmanuelle Boube, MCF en archéologie à l’UT2J, TRACES
  • Alexandra Beauchamp, MCF en histoire médiévale à l’université de Limoges, CRIHAM
  • Florian Gallon, MCF en histoire médiévale à l’UT2J, FRAMESPA
  • Sandrine Victor, MCF en histoire médiévale à l’INU Champollion d’Albi, FRAMESPA 

POP : séminaire Poésie Ou... Poésie

Le séminaire Poésie Ou… Poésie, mais aussi Poesía O… Poesía ou encore Poetry Or… Poetry (POP) offre un espace de recherche sur la lecture des discours poétiques (depuis la période moderniste jusqu’à l’extrême contemporain), qui se situe aux confins des champs poétique et politique américains contemporains. Des échanges réguliers depuis 2010, et sous la responsabilité de Modesta Suárez, Professeure des Universités, spécialiste de littérature hispano-américaine, permettent de recevoir des collègues confirmés (français et étrangers) et également de jeunes chercheurs (doctorants et jeunes docteurs, français et étrangers) lors de séances de travail qui ont lieu le samedi matin (nous recevons aussi des collègues, enseignants du secondaire).

Nos travaux sur l’Amérique latine n’interdisent nullement des incursions sur l'ensemble des Amériques. En effet, répondant à une nécessaire pluridisciplinarité portée par FRAMESPA, par l’Institut Pluridisciplinaire pour les Études sur les Amériques à Toulouse (IPEAT) et par l’Institut des Amériques (IdA), nous accueillons des problématiques qui débordent l’aire strictement hispanophone et strictement poétique. Cette approche de la poésie contemporaine nous met ainsi en relation directe avec l'histoire sociale des différents pays considérés.

Séminaire Terrae

Dans la lignée d’une série de travaux récents appliquant à l’histoire religieuse les problématiques inspirées du spatial turn, le séminaire Terrae 2019 propose de centrer l’attention sur la dimension spatiale du monachisme, c’est-à-dire aussi bien sur l’espace circonscrit de la vie communautaire que sur l’espace social dans lequel les établissements monastiques prennent place et s’insèrent à différentes échelles.

Le cadre retenu, celui de l’Occident méridional, permettra d’alterner présentations synthétiques et études de détail, tout en favorisant une approche à la fois comparative et différenciée, attentive à la variété des horizons géographiques (Midi de la France, Italie, péninsule Ibérique) et aux formes multiples d’une vie monastique foisonnante.

Dans une perspective transdisciplinaire associant archéologues, historiens de l’art et historiens, les sessions du séminaire appréhenderont la spatialité du phénomène monastique par un resserrement progressif de la focale : répartition géographique des maisons religieuses saisie à travers le prisme cartographique, emprise et projection des monastères sur un environnement socio-spatial plus ou moins étendu, topographie des complexes monastiques.

                  Le cinquième et dernier volet du séminaire fera l’objet d’une journée d’étude qui ouvrira le débat sur la part féminine du monachisme méridional.

SÉMÉCOL : le séminaire de l'Atelier d'écologie politique

Lancé à l'automne 2018, l'Atelier d'écologie politique est un collectif académique qui regroupe, dans la plus large interdisciplinarité, des scientifiques, réfléchissant aux multiples aspects liés aux bouleversements écologiques. Il comprend donc des doctorant.es, chercheu.res et autres professions de la recherche et de l’enseignement supérieur de Toulouse. Parmi le trio fondateur, les deux historien.nes Laure Teulières et Steve Hagimont. De ce fait, FRAMESPA a concouru à la genèse du projet et héberge désormais le séminaire associé ‒ SÉMÉCOL ‒ soutenu par le Labex SMS, dont l’objectif est d’interroger ce qui a conduit à l’impasse écologique actuelle et les perspectives pour y faire face. En s’ouvrant au plus large public, ce séminaire expérimente aussi une façon de faire dialoguer le milieu de la recherche avec la société.

https://atecopol.hypotheses.org/seminaire-decologie-politique