Membre permanent

Guillaume GAUDIN

Coordonnées

Adresse
FRAMESPA - UMR 5136 Bureau A 312b Université Toulouse - Jean Jaurès Maison de la Recherche 5, allées Antonio-Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
Tél
05 61 50 35 70
Mail
guillaume.gaudin[at]univ-tlse2.fr
Site internet
http://univ-tlse2.academia.edu/GuillaumeGaudin

Corps

Maître de conférences

Discipline(s) enseignée(s)

Histoire de l'Europe moderne - section bilingue "espagnol" (L1); Historiographie et grands courants historiques (L2) ; Histoire de l'Espagne moderne (L3); Initiation à la recherche (L3); Préparation à l'agrégation "La péninsule Ibérique et le monde 1470-1640".

Thèmes de recherche

L’Espagne et son empire à l’époque moderne.
Le rôle de la distance dans la formation et la perpétuation de l'Empire espagnol
Histoire des Philippines et des communications avec le reste de la Monarchie hispanique (1580-1610)

Activités / CV

 

Membre de la Red Columnaria, du Labex Structuration des Mondes Sociaux, correspondant du Groupe d’Études Ibériques (EHESS-CRH) et co-délégué du pôle Sud-Ouest de l’Institut des Amériques

Depuis 2016 : coordonnateur du projet de recherche international « Vaincre la distance. Acteurs et pratiques du gouvernement des empires espagnol et portugais », Labex SMS/Casa de Velázquez, distancia.hypotheses.org

Recherche en cours
Mon projet actuel « Empire, espace et communication. Le gouvernement espagnol des Philippines face à la distance (1565-1609) » consiste à faire une histoire politique de la Monarchie catholique, située au plus près des faits et des mécanismes concrets et effectifs de gouvernement. Il vise plus particulièrement à explorer les dispositifs de communication politique qui permettent aux formations impériales de se maintenir sur le long terme : documents écrits (dont il faudra dresser une typologie des formes, des statuts, des usages, des flux et des performances), mobilité des personnes (agents du pouvoir laïque et religieux), représentation, discours et actions politiques.

La principale hypothèse de ma recherche est que l'expansion atlantique du royaume de Castille à partir de la fin du XVe siècle a mis à rude épreuve la culture politique européenne « traditionnelle » fondée sur l'honneur, le don et la grâce, c'est-à-dire l'interrelation et souvent la contiguïté entre patrons et clients. La co-présence et la proximité ont été remplacées par de nouvelles formes de relations combinant des liens traditionnels (patronage et parenté) et des moyens de communication innovants. Ces changements se sont opérés progressivement et de manière pragmatique, lors de la conquête et de la colonisation des peuples et des territoires en Amérique, en Afrique et en Asie. Ainsi, ils ne se sont pas stabilisés rapidement et sont passés par une longue phase de tentatives et d'erreurs. Les moyens de médiation étaient essentiellement la mobilité des agents royaux et, surtout, la correspondance épistolaire. Les documents constituaient qualitativement et quantitativement un énorme flux d'informations à travers lequel circulaient la grâce royale, les relations interpersonnelles, les connaissances gouvernementales et l'ordre colonial : c'était la grande nouveauté pour une monarchie (la Castille) qui produisait peu de documents avant le XVe siècle. Les moyens de communication nouveaux ont réussi à maintenir connectés les territoires éloignés de l'empire malgré la distance, le temps et les échecs réguliers. La juxtaposition de différentes médiations était nécessaire pour assurer la continuité de la communication malgré les interruptions physiques ou politiques dans la chaîne de transmission de l'information.

Les Philippines entre 1565 et 1609 forment le terrain de mon enquête. Le cadre général est celui de la Monarchie hispanique, qui ne porte pas officiellement le titre d’Empire, mais répond à la définition énoncée plus haut, avec les spécificités d’une organisation d’Ancien Régime qui se proclame « catholique », donc universelle et confessionnelle.

- Je participe actuellement à l'opération 6 du labex SMS :

 
 

Publications extraites de HAL affiliées à FRAMESPA

Informations complémentaires