Littérature espagnole médiévale et du siècle d'or

Actu de l'équipe 7






Axes de recherche



LEMSO

(Littérature Espagnole du Moyen Âge et du Siècle d'Or), Équipe 7 de FRA.M.ESPA. (CNRS-UMR 5136), Université de Toulouse-Le Mirail





Responsable : Amaia Arizaleta

Atelier 1 : Transmettre (resp. Amaia Arizaleta)

Atelier 2 : L'origine (resp. Monique Güell)

Programme 2007-2010 : Transmission des valeurs, des coutumes, du savoir, et quête des origines, dans la Péninsule Ibérique, au Moyen Âge et au Siècle d'Or, à travers la Littérature et la Civilisation

POUR CONSULTER LE PROGRAMME DES SÉMINAIRES DE L'ANNÉE 2008-2009, CLIQUEZ ICI.

Le programme du LEMSO repose, depuis janvier 2007, sur deux axes concernant, à travers la Littérature et la Civilisation espagnoles, l'Histoire culturelle et l'Histoire des mentalités (Péninsule Ibérique, du XIIIe au XVIIe siècle), axes qui s'inscrivent dans un rapport de complémentarité et dont les travaux seront regroupés et conduits dans deux ateliers : Atelier 1 : « Transmettre » (Amaia Arizaleta) et Atelier 2 : « L'origine » (Monique Guëll).

Atelier 1 (resp. Amaia Arizaleta) : Transmettre (transmission du savoir /transmission des coutumes et des valeurs sociales et morales /transmission des pouvoirs) dans l'Espagne du Moyen Âge et du Siècle d'Or (Littérature, Chroniques, textes gnomiques, documents d'archives).

Il s'agit d'analyser cette mobilisation permanente de la mémoire collective qu'est la transmission, qui contribue, de façon implicite ou explicite, à la construction sociale et d'étudier ce qui, dans le discours (la langue, les textes), est transformé par la transmission.Étudier la société du Moyen Âge et du Siècle d'Or espagnol à travers sa littérature et ses autres manifestations culturelles donne un champ d'observation privilégié sur l'acte de transmettre , en donnant le recul nécessaire pour évaluer dans la durée les stratégies sur lesquelles se fonde la pérennité d'une société, s'assure sa survie institutionnelle et s'exprime son système de valeurs. Par acte de transmettre, nous entendrons ici la transmission, d'une génération aux suivantes, réalisée de façon consciente ou par osmose, du capital de valeurs culturelles de la société, et non pas spécifiquement la transmission du savoir, encore que cet aspect ne soit pas exclu de notre champ d'observation. Nous nous centrerons sur la transmission comme transfert de significations plutôt que de contenus, comme passage de messages à travers le temps, et non pas à travers l'espace (communication), envisageant la transmission comme ce par quoi une communauté s'institue et réorganise son passé.

Lire le texte complet.


Atelier 2 (resp. Monique Güell) : L'origine.

Genèses, généalogies, récits étiologiques, étymologies : autant de formes matricielles qui prétendent formuler une réponse à l'obsédante question des origines que toute littérature pose ou suppose et qui n'appartiennent pas en propre à la culture hispanique. Marquée par les soubresauts de l'histoire politique et religieuse de la Péninsule et ses prolongements outre-Atlantique, celle-ci n'en présente pas moins des spécificités dont on retrouve la trace aussi bien dans la tradition orale que dans l'historiographie. Le travail en atelier aura pour but de croiser les indices en provenance de différents corpus et supports (oral, écrit, iconographique), en vue de faire émerger ces spécificités.

Lire le texte complet.