Publication : Sébastien Rozeaux, Préhistoire de la lusophonie. Les relations culturelles luso-brésiliennes au XIXe siècle

Publié le 25 novembre 2019 Mis à jour le 25 novembre 2019
le 25 novembre 2019

L’idée selon laquelle il existerait des liens fraternels et privilégiés entre le Portugal et le Brésil émerge au XIXe siècle, après l’indépendance politique de ce dernier. Cet ouvrage analyse les multiples ressorts culturels et identitaires de cette idée « luso-brésilienne » que les élites politiques et intellectuelles mobilisent de part et d’autre de l’Atlantique lorsqu’il s’agit de penser le présent et le devenir de leur pays.

Alors que l’empire portugais connaît un déclin sans précédent, le postulat d’une fraternité ou d’une amitié luso-brésilienne est l’un des dispositifs rhétoriques mobilisés pour rebâtir la grandeur du Portugal, cependant que les élites du Brésil s’emploient à construire une nation indépendante, au prix d’une reconfiguration de leurs relations avec le Portugal et dans un climat de lusophobie persistant.

Le caractère ambigu voire utopique de ce premier avatar d’une communauté lusophone avant la lettre est ici analysé dans le cadre d’une histoire atlantique des constructions nationales. Et les difficultés affrontées par les partisans de la fraternité luso-brésilienne au xixe siècle font écho à celles plus récentes de la lusophonie officielle, compte tenu du caractère très fragile d’une institution politique internationale non dénuée, elle aussi, d’arrière-pensées impérialistes.