Pôle d’histoire des mondes ibériques et ibéro-américains (PHIMII)

 

 

Présentation

L’histoire des mondes ibériques et ibéro-américains occupe 19 chercheurs titulaires du laboratoire FRAMESPA et une dizaine de doctorants travaillant sur une chronologie large qui s’étend du Moyen-âge à nos jours. Cette concentration exceptionnelle de compétences sur cette aire culturelle correspond à une longue vocation de l’université toulousaine à se projeter sur ces espaces ; elle se nourrit et est nourrie en retour par un dispositif de formation complet, en licence et en master.

Le pôle de compétences sur l’histoire des mondes ibériques et ibéro-américains est héritier d'une longue tradition qui plonge ses racines dans la création de la première chaire de langue et littérature espagnole dans une Université française en 1886 occupée par E. Mérimée. Elle crée une tradition d’études littéraires hispaniques, aujourd’hui séculaire, de réputation internationale. Plus récemment, le développement des études ibériques et ibéro-américaines au sein de l’UFR d'histoire à compter de la fin des années 1950 – enseignements de M. Defourneaux, F. Moreau et B. Bennassar –, s’est conjugué à la création, au début des années 1970, d'une section d’études hispano-amėricaines dans l’UFR d’espagnol – enseignements de G. Baudot et de l'écrivain paraguayen A. Roa Bastos. Cette concentration exceptionnelle a favorisé la naissance, en association avec les PUM, de plusieurs revues qui font aujourd'hui autorité dans leurs champs d'études respectifs. Cette spécialisation s’est finalement institutionnalisée en 1983 avec la création de l'IPEALT – à laquelle sont associés R. Gaignard, C. Bataillon, G. Baudot et B. Bennassar – puis avec celle de l'UMR FRAMESPA, créée en 1995 en regroupant les médiévistes spécialistes d'histoire régionale et pyrénéenne d'une URA du CNRS – autour de M. Berthe et P. Bonnassie - et ceux d’une équipe d'accueil d'historiens modernistes travaillant sur les mondes ibériques – autour de J.P. Amalric.

Une licence d’histoire bilingue français / espagnol fonctionne depuis plusieurs années au Département d’histoire de l’Université Jean Jaurès et depuis l’année universitaire 2015-2016, elle est prolongée par un parcours ibérique et ibéro-américain du Master d’histoire moderne et contemporaine (Master Histoire, civilisation, patrimoine). Les enseignants-chercheurs du laboratoire encadrent aussi sur l’Espagne et l’Amérique au sein du Master d’études médiévales et du Master de l’Institut Pluridisciplinaire des Études sur l’Amérique à Toulouse (IPEAT).

Le pôle de compétences sur l’histoire des mondes ibériques et ibéro-américains (PHIMII) relie les travaux de membres du laboratoire cherchant au sein des quatre thématiques et se structure autour de deux séminaires transversaux : le Séminaire d’Histoire des Mondes Ibériques et Ibéro-américains depuis l’année universitaire 2015-2016 et le Séminaire d’Histoire Médiévale de l’Espagne.

Chaque année, FRAMESPA reçoit de nombreuses historiennes et historiens des pays concernés, que ce soit dans le cadre de ces séminaires, dans le cadre de la Chaire Amérique Latine (CHAL) de l’IPEAT, des invitations du département d’histoire et du département d’espagnol de l’université, ou à l’occasion de séjours de recherche…

Séminaires transversaux

SEHIMII : séminaire d'histoire des mondes ibériques et ibéroaméricains

Ce séminaire a pour but de servir de point de rencontre régulier aux chercheur-e-s et enseignant-e-s-chercheur-e-s de la région toulousaine spécialistes d’histoire moderne et contemporaine des mondes ibériques et ibéroaméricains.
 
Notre démarche dans le cadre du SEHIMII est celle d’un atelier de discussion qui se déroule sur la base d’un texte envoyé par l’invité-e. Pour que la discussion puisse avoir lieu transversalement aux spécialités de chacun-e, nous demandons aux auteur-e-s des textes qui peuvent être des essais, des brouillons, des documents de travail avancés qui rendent possible une montée en généralité. L’idée est de pouvoir discuter des questions posées par l’auteur-e, de sa situation par rapport à l’historiographie, des catégories et méthodes mobilisées, de la démarche de recherche.

L’objectif est d’aider les auteur-e-s à résoudre des problèmes de recherche qu’ils se poseraient et de déplier ces problèmes devant tou-te-s, de sorte à ce que, des débutants jusqu’aux chercheur-e-s confirmé-e-s, chacun puisse s’en saisir et en faire profit.
 

SEMI : séminaire d'études médiévales ibériques

Ce séminaire est conçu comme un lieu de rencontres entre les médiévistes de la région toulousaine intéressés par la péninsule Ibérique, qu’ils soient chercheurs expérimentés ou en apprentissage. Chaque séance s’articule autour de la présentation et de la discussion de travaux en cours par des chercheurs locaux ou invités.

Par sa situation, par les activités qu’elle abrite et promeut, par les intérêts des chercheurs qui participent à la constituer, par son histoire et quelques-unes de ses glorieuses figures, l’université de Toulouse-Jean Jaurès entretient depuis longtemps une relation privilégiée avec le monde ibérique. Ce tropisme géographique et scientifique s’est traditionnellement manifesté dans le champ des études médiévales. L’objectif du SEMI est de consolider la synergie naturellement amorcée par ce terrain d’investigation commun à plusieurs chercheurs de la région toulousaine venus d’horizons disciplinaires variés, en leur donnant l’occasion de se rencontrer régulièrement dans un séminaire-atelier où la recherche se montrera in progress : ils y présenteront leurs travaux, inviteront d’autres collègues, discuteront ensemble de leurs démarches et de leurs problèmes de chercheurs. Le but est aussi d’accompagner les étudiants dans leur apprentissage de la recherche en les conviant à assister aux séances du SEMI, à participer aux échanges et à présenter leurs propres travaux au cours d’une séance dédiée.

Réalisations

Projets de recherche

Projet de recherche porté par Guillaume Gaudin et financé par le LabEx SMS, "Vaincre la distance" est un projet de recherche sur les dispositifs pratiques de type politique, culturel et social élaboré par les acteurs du pouvoir pour établir leur domination sur de vastes territoires.








Activités passées du pôle


Membres

  • 20 Membres permanents :
    • PR : Michel Bertrand, François Godicheau, Sonia Rose, Modesta Suárez
    • PR Emérites : Richard Marin, Sylvie Mégevand, Solange Hibbs
    • MCF et chercheure : Verushka Alvizuri, Daniel Baloup, Jean-François Berdah, Stéphane Boisard, Florian Gallon, Guillaume Gaudin, Marion Gautreau, Michel Martinez, Emmanuelle Pérez Tisserant, Sébastien Rozeaux, Evelyne Sanchez, Bruno Vargas, Sandrine Victor.
  • Associée : Célia Keren (IEP Toulouse).
  • 14 doctorants : Jean-Baptiste Barra, Thomas Brignon, Héctor Calderón, Pascal Chastin, Timothée Engasser, Osbaldo Amauri Gallego de Dios, Felipe Gracia, Morgana Herrera, Elodie Lebeau, Marlène Moret, Coralie Razous, Edgar Romero, Manuel Talamante, Marie Walin.