framespa

Membre permanent

Jean-Francois BERDAH

Coordonnées :
Département Histoire (UFR Histoire, Arts et Archéologie) Porte H223 Université Toulouse - Jean Jaurès 5 allées Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
Téléphone :
05 61 50 41 23
Télécopie :
05 61 50 49 64
Mél :
jean-francois.berdah@univ-tlse2.fr
Structure(s) de rattachement :
Logique d'Empire

Discipline(s)

HISTOIRE & CIVILISATIONS

Fonction

Enseignant.
Senior Fellowship au FRIAS (Freiburg Institute for Advanced Research) (2009-2010)
Réseau académique européen CLIOH-WORLD (2009-2011), qui fait suite aux réseaux CLIOHNET (2001-2004) et CLIOHNET2 (2005-2008) regroupant plus de 45 universités européennes de tout le continent et dont l'objet constant demeure le développement et la diffusion des sciences historiques via de nombreux programmes dont Erasmus et des groupes thématiques de travail comme celui consacré à l'histoire régionale et transnationale « Regional and Transnational History »
Réseau de recherche européen CLIOHRES (2005-2010). Thematic Workgroup Frontiers and Identities

Corps

Maître de conférences

Discipline(s) enseignée(s)

Histoire Civilisation scandinave

Thèmes de recherche

Mes premières recherches se sont principalement concentrées sur l'histoire contemporaine de l'Europe au 20e siècle, en particulier l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni qui ont été au centre de mes travaux universitaires de la maîtrise jusqu'au doctorat.

Mes centres d'intérêt se sont ensuite élargis à l'Europe nordique et à l'Europe centrale, ainsi qu'à la question de l'exil républicain espagnol en France durant la Seconde Guerre mondiale.

Mes recherches actuelles dans le cadre de l'habilitation concernent désormais l'histoire de l'Europe dans son ensemble sur la longue durée. Ce projet intitulé L'Europe des marges. Une autre histoire de l'Europe (18e-20e siècle) siècles) vise à explorer l'histoire de la périphérie de l'Europe dans une perspective comparative et de proposer une réévaluation de l'histoire européenne du point de vue des marges, à savoir l'Europe du Nord (de l'Islande à l'Estonie), l'Europe orientale (de la Baltique aux Balkans , y compris la Russie) et l'Europe méditerranéenne (Balkans à la péninsule Ibérique).

L'objectif de cet essai historique vise également à remettre en question certains grands paradigmes à partir du milieu du 18e au 20e siècle tels que les notions de progrès et de retard, de centre et de périphérie, etc, à la lumière de la documentation contemporaine et de la bibliographie la plus récente afin d'intégrer ou de réintégrer dans l'histoire européenne les histoires nationales négligées.

Activités / CV

  • Né le 25 juin 1961 à Paris.
  • Études supérieures à l'Université Paris X Nanterre, puis à l'IHEE (Institut des Hautes Études Européennes) de Strasbourg et enfin membre de la Casa de Velázquez à Madrid.
  • Thèse de doctorat sous la direction du Professeur Albert Broder à l'Université Paris XII Val-de-Marne (Créteil) sous le titre : "La République espagnole entre l'Allemagne et le Royaume-Uni. De l'intégration européenne à l'isolement international, 1931-1939" soutenue en décembre 1996.
  • D'octobre 2009 à septembre 2010, External Senior Fellow au Freiburg Institute for Advanced Studies (FRIAS-School of History).
  • Membre des laboratoires Framespa et Diasporas depuis 1998.
  • Maître de conférences en histoire contemporaine au Mirail depuis 1998.
  • Directeur-adjoint du Pôle Européen Jean Monnet depuis 2001, puis directeur du même Pôle depuis janvier 2004.
  • Coordinateur CLIOH-Net et CLIOHRES pour l'UTM.
  • Membre du Conseil scientifique du Mémorial de Rivesaltes.
  • Co-fondateur et directeur de la Revue d'Histoire Nordique depuis 2005.

Bibliographie
Ouvrages 
  • Steven Ellis, Raingaard Esser, with Jean-François Berdah and Milos Reznik, (eds.), Frontiers and Regions in Comparative Perspective, Pise, Plus Edizioni, 2009, 314 p.
  • Jean-François Berdah, Anny Bloch-Raymond et Colette Zytnicki (eds.), D'une frontière à l'autre. Migrations, passages, imaginaires, Toulouse, UTM Méridiennes, 2007, 243 p.
  • Alonso Puerta, Jean-François Berdah, Bruno Vargas, José carlos Gibaja et Juan Francisco Fuentes (Ed.), El socialismo en el exilio y la construcción europea, Fundación Acción Socialista Europea/Fundación Indalecio Prieto, Madrid, 2003, 115 p.
  • La démocratie assassinée. La République espagnole et les grandes puissances, 1931-1939, Berg International, Paris, 2000, 454 p. La democracia asesinada. La República española y las grandes potencias, Crítica, Barcelone, 2002, 532 p.)

Articles (sélection) 

  • La Junta para Ampliación de Estudios : Une institution tournée vers l'Europe et la modernité (1907-1939), Patrick Ferté et Caroline Barrera (eds.), Étudiants de l'exil. Migrations internationales et universités refuges (XVIe-XXe s.), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2009, pp. 225-239.
  • Pyrenees without Frontiers. The French-Spanish Border in Modern Times (17th-20th century), Jean-François Berdah, Raingard Esser et Steven Ellis (eds.), Frontiers and Regions in Comparative Perspective, Pisa, Plus Pisa University Press, 2009, pp. 163-184.
  • The Devil in France. The Tragedy of Spanish Republicans and French Policy after the Civil War (1936-1945), Gudmundur Halfdanarson et Ann Katherine Isaacs (eds.), Discrimination and Tolerance in Historical Perspective, Pisa, Plus Pisa University Press, 2009, pp. 15-78.
  • The Triumph of Neutrality : Bernadotte and European Geopolitics (1810-1844), Revue d'Histoire Nordique, n°6-7, 2008, pp. 15-78.
  • Des CTE à l'Organisation Todt (1939-1945) : L'apport économique des Républicains espagnols dans le Tarn, Bruno Vargas (ed.), La Seconde République espagnole en exil en France (1939-1977), Albi, Presses Universitaires de Champollion, 2008, pp. 69-109.
  • Pablo de Azcárate, l'apôtre inconnu de la paix, Jean-Pierre Amalric (ed.), Les intellectuels espagnols dans l'arène politique. Journées Manuel Azaña 2007, Montauban, Arkheia, 2008, pp. 65-92.
  • Spanische politische Flüchtlinge in Europa seit dem Beginn des Bürgerkriegs 1936 (Beispiel Frankreich), Klaus J. Bade, Pieter C. Emmer, Leo Lucassen et Jochen Otmer (eds.), Enzyklopädie Migration in Europa. Vom 17. Jahrhundert bis zum Gegenwart, Paderborn, Schöningh, 2007, pp. 1000-1004.
  • Los orígenes de la construcción europea. De la idea europea a la Europa unida, Cuadernos Europeos de Deusto, n°37, 2007, pp. 49-71.
  • La désillusion de Manuel Azaña : la politique de la France face à la République espagnole (1931-1939), Jean-Pierre Amalric (ed.), Manuel Azaña et la France. Journées Manuel Azaña 2006, Montauban, Arkheia, 2007, pp. 53-71.
  • Accueil et mise au travail forcé des Républicains espagnols dans le Tarn (1938-1940, Revue du Tarn, n°207, Automne 2007, pp. 449-466
  • Les chemins de l'exil. La tragédie des républicains espagnols et la politique de la France pendant la guerre civile, Jean-François Berdah, Anny Bloch-Raymond et Colette Zytnicki (eds.) D'une frontière à l'autre. Migrations, passages, imaginaires, PUM Méridienne, Toulouse, 2007, pp. 131-150.
  • La frontière existe-t-elle pour les historiens ? La frontière franco-espagnole au XXe siècle , Guerre et Frontières. La frontière franco-suisse pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), Robert Belot (dir.), Lavauzelle, Paris, 2006, 49-67.
  • Military Rearmament and Industrial Competition in Spain : Germany vs. Britain (1921-1931), Essays on Industrialisation in France, Norway and Spain, Kristine Bruland (Ed.), Tid og Tanke, n°9, Oslo, 2005, pp. 135-168
  • L'intervention italienne dans la guerre civile espagnole et la politique extérieure fasciste, Idée impériale et impérialisme dans l'Italie fasciste, Alberto Bianco et Philippe Foro (Ed.), PUM, ECRIT n°9, Toulouse, 2005, pp. 49-63
  • La proyección europea de los republicanos y socialistas españoles, El socialismo en el exilio y la construcción europea, Fundación Acción Socialista Europea/Fundación Indalecio Prieto, Madrid, 2003, pp. 25-39
  • Les intellectuels espagnols et la République : de la prise de conscience à l'engagement politique, Histoire et littérature au XXe siècle. Recueil d'études offert à Jean Rives, Sources et travaux d'Histoire immédiate n°13, GRHI, Toulouse, 2003, pp. 241-254.
  • España y los judíos en la primera mitad del siglo XX, El olivo y la espada. Estudios sobre el antisemitismo en España (siglos XVI-XX), Pere Joan et Heike Nottenbaum. (Eds.), Romana Judaica 6, Niemeyer, Tübingen, 2003, pp. 363-378
  • Culture nationale et nationalisme en Europe : l'analyse comparée des exemples scandinave et espagnol (1830-1914), La fabrique des nations. Figures de l'État-nation dans l'Europe du XIXe siècle, Michel Bertrand, Patrick Cabanel et Bertrand de Lafargue (Eds.), Les Éditions de Paris-Max Chaleil, Paris, 2003, pp. 251-265.
  • "Le personnel diplomatique anglais, allemand et espagnol dans la période de l'entre-deux-guerres (1914-1939) : une analyse comparée", Los protagonistas de las relaciones internacionales, Colloque International de Madrid, 7-9 avril 1994, Talence, Bulletin d'Histoire Contemporaine de l'Espagne, n°28-29, décembre 1998-janvier 1999, pp. 83-118