Framespa. France, Amériques, Espagne. Sociétés, Pouvoirs, Acteurs



Actualités > Pratique > Annuaire

Membre permanent

Emilie ROFFIDAL

Coordonnées :
Bureau : Maison de la Recherche, A 209
Mél :
emilie.roffidal@univ-tlse2.fr
Structure(s) de rattachement :
Identités, cultures, contacts

Fonction

Chargée de recherche CNRS

Thèmes de recherche

- XVIIIe-XIXe siècles
- formation des artistes, académies de peinture et de sculpture, écoles de dessin, réseaux socio-culturels
- interactions des artistes avec les réseaux économiques (manufactures)
- commande, financement, réception
- échanges artistiques dans l'arc méditerranéen, circulation et transfert des formes

Mes recherches portent sur la création et le développement des académies et des écoles d’art en Europe méridionale (1740-1840). Ces institutions, aux appellations et aux statuts variés, apparaissent comme des structures-clé du développement de la formation artistique et artisanale, des transferts culturels mais également des réseaux de sociabilités en Europe méridionale.

A partir d’une série de micro études, prenant en compte les dimensions culturelle, économique et sociale, je réfléchis à l’action réticulaire qu’elles ont pu mettre en place. L’étude d’un certain nombre de marqueurs (déplacements d’artistes, envois d’œuvres, réception d’«honoraires-amateurs», correspondances…) me permet une préhension spatiale de la question, mettant certes en avant des hiérarchies ou tout du moins des prééminences, mais également des interactions.

Je réfléchis également à la corrélation entre ces centres de formation et les réseaux économiques. Il s’agit ainsi de réunir dans une même dynamique de recherche des objets d’études souvent pris isolément les uns des autres et qui connaissent un développement conjoint à partir des années 1740 : les académies et les écoles d’art d’un côté, et les centres pré-industriels de production d’art que sont les manufactures de l’autre. En effet, la question de la transmission des savoirs et l’implication des membres des académies/écoles dans les productions manufacturières, précisées par une enquête sérielle, doit permettre d’évaluer l’importance et les modalités de ces interactions.

Ces recherches souhaitent se placer à l’interface de différents champs de recherche et adopter une approche transdisciplinaire recoupant des préoccupations qui intéressent historiens, historiens de l’art, sociologues, chercheurs en sciences de l’éducation ou en sciences de l’information et de la communication.

Activités / CV

  • Membre du comité organisateur du congrès de l'AFHE, "Art et économie", UT2J, 18-19 nov. 2016
  • Co-porteur, avec Anne Perrin-Khelissa, du projet ACA-RES, "Les académies d'art et leurs réseaux dans la France pré-industrielle" (FRAMESPA, LABEX SMS, MSHS-T)
  • Membre du LabEx SMS, opération structurante "Mondes scientifiques
  • Membre du projet "Euchronie" (depuis 2015)
  • Membre du comité éditorial du magazine "Mondes sociaux" (depuis 2014)
  • Chargée de recherche au CNRS au laboratoire FRAMESPA (depuis 2014)
  • Participation au programme de recherche ARQUIMESA, Université de Perpignan, sur les « Livres de raison et correspondances de sculpteurs » (depuis 2012)
  • Chercheur associé, TELEMME, Université de Provence, UMR 7303 (depuis 2012)
  • Représentante du domaine de la sculpture à la Commission scientifique régionale des collections des musées de France pour les acquisitions, PACA (depuis 2008)
  • Bourse de recherche Casa de Velásquez, Madrid (juil. 2008)
  • Chercheur rattaché au Centre de recherche André Chastel, UMR 8597 (1998-2006)
  • Bourse de recherche Ecole française de Rome (janv. 2004)
  • ATER et chargée de cours, Aix-en-Provence, Université de Provence, département d’histoire de l’art (2001-2010)
  • Doctorat d’Histoire de l’Art Moderne, Université Paris IV-Sorbonne, sous la direction d’Alain Mérot (1998-2004).
  • D.E.A. d’Histoire de l’Art Moderne, Université Paris IV-Sorbonne, sous la direction d’Antoine Schnapper (1997-1998)
  • Muséologie, Ecole du Louvre (1996-1997)
  • Maîtrise d’Histoire de l’Art Moderne, Université de Provence (1995-1996)
     

Informations complémentaires

Publications

  • « De l’Académie de peinture et de sculpture à la production manufacturière de porcelaines. Intentions et réalités marseillaises », Artistes & dessinateurs. La création dans les arts décoratifs (XVIIIe-XIXe), dir. Aziza Grill-Mariotte, Presses Universitaires de Rennes, coll. Art & Société (accepté).
  • « A la croisée des formes et des idées, les dessins cordouans de Jean-Michel Verdiguier », La sculpture dans son rapport avec les arts : Sculpture et arts graphiques, Actes des journées d’étude, 5 mai 2009, sous la direction de Pascal Julien et Marion Boudon, Toulouse, Université Le Mirail, (accepté).
  • « Un incubateur d'entreprises au XVIIIe siècle ? L'exemple marseillais  », Mondes Sociaux, Magazine de Sciences Humaines et Sociales, octobre 2016.
  • « L'union des arts et du commerce », Marseille au XVIIIe siècle. Les années de l'académie de peinture et de sculpture. 1753-1793, catalogue d'exposition, Marseille, musée des Beaux-Arts, 17 juin - 16 octobre 2016, Paris, Somogy, 2016, p. 193-209.
  • « Le luxe, sujet polémique au siècle des Lumières », Mondes Sociaux, Magazine de Sciences Humaines et Sociales, mai 2015.
  • « Les réseaux des académies et des écoles d’art en Europe méridionale (1740-1820) : projet et perspectives de recherche », Les Cahiers de Framespa, 17 / 2014, mis en ligne le 31 décembre 2014.
  • « Autour de l’urne d’Allesandro Algardi (1634) : Art, dévotion et pouvoir à la basilique royale de Saint-Maximin », Revue Histoire de l’Art, 73/2013, p. 53-64.
  • « Distinction et union des genres : les ornements et les reliefs sculptés du mobilier liturgique du sud-est de la France (XVIIe-XVIIIe siècles) », Questions d’ornements (XVe-XVIIIes. ). 3. Arts du relief, Colloque international, 16-17 février 2012, Institut royal du patrimoine artistique, Bruxelles, Turnhout, Brepols, 2013, p. 233-239.
  • « Architecture et théorie au XVIIIe siècle en France. La question de l’aménagement des chœurs d’églises », La place du chœur. Architecture et liturgie en Occident du Moyen âge aux Temps modernes, Actes des journées d’étude sous la direction de Sabine Frommel et Laurent Lecomte, Paris, Picard, 2012, p. 227-235.
  • « Architecture et décor sculpté au XVIIIe siècle », in Alain Erlande-Brandenburg, Marcel Durliat, Robert Favreau, Bruno Tollon, L’abbaye de Lagrasse. Mille ans de sculpture, Nouvelles Presses du Languedoc, Sète, 2008, p. 179-191.
  • Histoires sacrées. Mobiliers des églises marseillaises et aixoises au XVIIIe siècle, Aix-en-Provence, PUP, 2008, 320 p.
  • « Valeur sépulcrale et commémorative des autels-tombeaux : l’exemple de la Major de Marseille au XVIIIe siècle », Sinopia, juin 2004, p. 33-43.
  • « Jean-Michel Verdiguier. Sculpteur et directeur de l’Académie de Marseille », Bulletin de l’Essor, sept. 2002, p. 53-58.
  • « Albert Duparc et l’orgue de Saint-Maximin », Provence historique, tome LII, fasc. 208, avr.-juin 2002, p. 177-180.
  • « Dessins et prix-faits à Marseille, XVIIe-XVIIIe siècles », Provence historique, tome LI, fasc. 203, janv.-mars 2001, p. 3-12.
  • Splendeurs de la basilique de Saint-Maximin, Aix-en-Provence, Edisud, 2001, 31p.
  • Les stalles et la chaire de la basilique de Saint-Maximin, Marseille, La Thune, 2000, 140 p. (préface de Geneviève Bresc-Bautier).
  • « Les stalles et la chaire de Saint-Maximin », Dominican History NewsLetter, tome 4, Rome, 1997, p. 26-28.

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page