Framespa. France, Amériques, Espagne. Sociétés, Pouvoirs, Acteurs



Actualités > Pratique > Annuaire

Membre associé

Pauline RENOUX-CARON

Mél :
pauline.renoux-caron@wanadoo.fr
Structure(s) de rattachement :
FRONTERAS

Fonction

Sujet de thèse :
Figures de saint Jérôme dans l?Espagne du XVIe siècle.
Thèse dirigée par Monsieur le Professeur Pierre Civil et soutenue en décembre 2007.

Résumé de la thèse:
En tant que philologue polyglotte, saint Jérôme est une des grandes figures de l'humanisme chrétien de l'Espagne du XVIe siècle. Si de nombreuses études ont fait le constat de son omniprésence dans l'art religieux espagnol, peu en revanche sont remontées aux sources textuelles de l'intérêt qu'il suscite en Espagne. Ce travail s'appuie sur une grande variété de textes : hagiographies, éditions imprimées de l'œuvre de Jérôme, sans oublier les très nombreux textes qui commentent un aspect de son enseignement, aussi bien sur le plan exégétique que traductologique, dogmatique, spirituel ou littéraire. L'analyse de ces sources permet de définir différentes figures du saint, selon qu'il est considéré comme le moine observant que l'Ordre des Hiéronymites a choisi pour Patron, comme le porte-parole de l'humanisme d'Érasme, comme l'hébraïsant chrétien vers lequel se tournent les biblistes espagnols, ou enfin comme l'homme d'Église fréquemment cité dans les textes de controverse pour répondre aux idées de la Réforme. Saint Jérôme apparaît en effet comme le défenseur de l'identité de l'Église romaine, à laquelle il a donné son texte de référence, la Vulgate, déclarée « version authentique » en 1546 par le concile de Trente. Figure d'Orient et d'Occident, en tant qu'hébraïsant et traducteur de la Bible latine, le Doctor maximus n'a jamais été autant d'actualité en Espagne qu'en cette fin de XVIe siècle où s'affrontent, sur fond de polémique antijuive, les défenseurs du biblisme plurilingue et les zélateurs de la Vulgate. Ces différentes « figures » de saint Jérôme manifestent ainsi, à des niveaux divers, l'étonnante recherche spirituelle que fut celle de l'Espagne du XVIe siècle.

Thèmes de recherche

·         « Saint Jérôme au secours des décrets tridentins : étude de deux auteurs hiéronymites » in Line Amselem-Szende (coord.), Les arts et les lettres de la Contre-Réforme en Espagne, Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes (Cauces, Revue d'études hispaniques, n°3), 2002, p. 177-188.

·         « Las Epístolas del glorioso doctor San Jerónimo (Valencia, 1515): ¿un nuevo ideal de perfección para los laicos? », in Ignacio Arellano et Marc Vitse (coord.), Modelos de vida en la España del Siglo de Oro, vol. II, El Sabio y el Santo, Universidad de Navarra, Editorial Iberoamericana, Vervuert, 2007, p. 459-480.

·         « Une Terre sainte espagnole? Topographie et toponymie de la région de Tolède dans la Historia de la muerte y glorioso martirio del Santo Inocente de la Guardia (1583) du hiéronymite Rodrigo de Yepes », in François Delpech (coord.), L'imaginaire du territoire : représentations fabuleuses des lieux et de l'espace péninsulaires en Espagne et au Portugal (XVe-XVIIe siècles), Madrid, Casa de Velázquez, 2008, p. 171-191.

·         « Saint Jérôme, saint de l'Escurial, saint pour l'Escurial : l'instrumentalisation de l'image du saint dans le palais-monastère de Philippe II » in Nancy Berthier (coord.), L'Âge d'or - Image dans le monde ibériqu et ibéro-américain (Revue en ligne), 2 (2010), p. 1-20.

·         « Locus horridus, locus orandi : l'espace désertique dans la Canción del gloriosísimo Cardenal y Doctor de la Iglesia San Jerónimo (1616) de fray Adrián de Prado ». Article à paraître aux Presses de la Sorbonne Nouvelle

·         « Resonancias hispánicas de las discrepancias entre San Agustín y San Jerónimo en la Vida de San Jerónimo (1595) de fray José de Sigüenza ». Article à paraître dans la revue Criticón.

 

Activités / CV

Ancienne élève de l'École Normale Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud (1995).
Agrégée d'espagnol (1998)

Maître de Conférences à l'Université de Paris 3 - Sorbonne nouvelle.

 

Thèse doctorale dirigée par Monsieur le Professeur Pierre Civil et soutenue en 2007 à l'Université de Paris 3 - Sorbonne nouvelle :

 « Figures de saint Jérôme dans l'Espagne du XVIe siècle ».

 


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page