Framespa. France, Amériques, Espagne. Sociétés, Pouvoirs, Acteurs



Actualités > http://framespa.univ-tlse2.fr/actualites/pratique/annuaire/Les ressources > Nos bases de données

Nos bases de données

   

Catalogue de la production imprimée à Toulouse au XVIIIe siècle


Ce catalogue a d’abord été réalisé pour constituer un corpus significatif permettant d’analyser « La production imprimée à Toulouse au XVIIIe siècle (1739-1788) » titre de la thèse de Claudine Adam dirigée par Michel Taillefer et Jack Thomas, soutenue à l’Université Toulouse-Le Mirail en décembre 2009.
Il nous a paru pertinent de débuter l’étude en 1739 puisqu’un arrêt du Conseil du roi du 31 mars de cette année-là a fixé le nombre d'imprimeurs toulousains à dix, et que ce nombre n’a plus varié jusqu’à la Révolution. D'autre part, nous avons souhaité arrêter nos recherches en 1788, afin d’éviter que le très grand nombre d'imprimés suscité par le début de la Révolution ne vienne fausser nos analyses.
Au début des années 2000, le recensement des ouvrages toulousains dans leurs lieux de conservation nous est apparu comme étant la seule possibilité pour reconstituer l’essentiel de la production conservée, car l’informatisation des catalogues des bibliothèques toulousaines débutait à peine et toutes les notices n’étaient pas alors accessibles. Ainsi, nous avons recensé tout écrit portant une adresse avec l’indication du lieu d’impression (Toulouse, Tolosae) et le nom d’un imprimeur ou d’un libraire toulousain, ce qui ne constitue qu’une partie de la production rencontrée. Au total, un corpus de quelque 3 700 imprimés a vu le jour.
Les archives et les bibliothèques toulousaines ont permis de constituer 86 % du corpus. Les trois quarts proviennent des Archives Municipales (914 titres recensés), du Fonds ancien de la Bibliothèque interuniversitaire de l’Arsenal (1001 titres) et de la collection patrimoniale de la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine (1258 titres). 438 titres ont été également relevés aux Archives Départementales de la Haute- Garonne.

 
Télécharger le catalogue [PDF - 1 Mo]

-----------------------------------------
  

Pool Corpus


Le Pool Corpus héberge des bases de données historiques simples accessibles en ligne. Il est développé dans l’antenne TCF du laboratoire Framespa (UMR 5136, UTM-CNRS) au CUFR Champollion (Campus d’Albi) et associé à l’axe Structuration des Mondes scientifiques du Labex SMS à Toulouse. Les bases en ligne mettent à la disposition des chercheurs et du public des données brutes, sous forme de notices individuelles. 
Le Pool Corpus abrite les bases suivantes :
 
Des bases de données universitaires 
- Les bases sur l’université toulousaine, dite « bases CAT » (Corpus Academicum Tolosae) : 
  • Les étudiants étrangers à Toulouse à l’époque moderne (Responsable : Patrick Ferté),  
  • Les étudiants étrangers, coloniaux et français de l’étranger de la Faculté de Droit, 1808-1945 (Responsable : C. Barrera) ; 
  • Les universitaires toulousains, 1808-1968 (Responsable : C. Barrera) 
- Une base nationale : Les étudiants étrangers et d’outre-mer recensés dans toutes les universités de France documentées (XVIe-XVIIe siècle (Responsable : Patrick Ferté) ; 
 
Une base artisanale : Les artisans de Gérone au XVe siècle (Responsable Sandrine Victor).
 
Une base religieuse : Les chanoines de Saint-Salvi à l'époque moderne (Responsable : Olivier Cabayé)
 
 

-----------------------------------------


Archives de chercheurs (MSHT) : Rémy Cazals



Rémy Cazals est enseignant-chercheur en histoire au laboratoire « France méridionale et Espagne : histoire des sociétés du moyen age à l’époque contemporaine » (FRA.M.ESPA, UMR CNRS 5136), de l’université Toulouse 2. Le point de départ de cette recherche est sa thèse de 3e cycle sur le mouvement ouvrier à Mazamet au début du 20e siècle, soutenue à l’Université de Toulouse 2 en 1974 sous la direction de Rolande Trempé.
 
Depuis les années 1970, Rémy Cazals accumule des documents sur l’histoire industrielle du bassin de Mazamet, dans le Tarn, et plus particulièrement, des usines de délainage sur la rivière Arnette. 
 
Ce fonds est constitué en grande majorité de photographies prises par ce chercheur sur leterrain mais aussi de documents (plans, dessins, cartes postales…) issus des Archives départementales du Tarn, de la Chambre de commerce et d’industrie ou de collections particulières. La finalité et l’intérêt de ce fonds sont d’être le témoin de la marque de l’industrie sur le paysage, puis de la disparition progressive des usines de cette région, qui aujourd’hui sont le plus souvent rasées. La particularité de ces usines est qu’elles utilisaient l’eau comme force motrice pour faire tourner leurs machines. Il y avait autrefois une petite centaine d’usines sur ce territoire, la vallée de l’Arnette constituant une véritable rue d’usines. Autre intérêt : connaître le délainage des peaux de moutons importées de l’hémisphère Sud qui fut une spécificité de la région de Mazamet. 
 
-----------------------------------------
 
   

Banque d'images des patrimoines et territoires

La BIPT, banque d'images des patrimoines et territoires, est une cellule de recueil, de numérisation, de sauvegarde, d'indexation et de valorisation iconographique du laboratoire GEODE, Géographie de l'Environnement et de la Maison des Sciences de l'Homme de Toulouse. Elle renferme notamment les archives photographiques de Rémy Cazals sur la Chine de 1978, l'Algérie de 1968-1972 et l'Albanie de 1982. 
-----------------------------------------
   

Elites latinoaméricaines

La base de données " Elites latino-américaines " résulte de la fusion de plusieurs bases de données individuelles élaborées par des historiens travaillant sur le monde hispano-américain colonial et post-colonial. Les recherches documentaires ont été effectuées dans le cadre de plusieurs équipes de recherches de l'Université de Toulouse-Le Mirail depuis 1990 - CERHPI, GRAL, FRAMESPA -, grâce au soutien du CNRS et celui du CCRRDT de la Région Midi-Pyrénées entre 1999 et 2002. La réunion de ces bases, hétérogènes à l'origine, a été effectuée dans le cadre du programme " Réseaux et pouvoirs en Amérique latine " financé par le GIS Amérique latine depuis 1998 et placé sous la responsabilité de Michel Bertrand. Elle a supposé l'adoption d'une structure commune : celle élaborée dans le cadre du programme de recherche PAPE dirigé à la Maison des Pays Ibériques de Bordeaux 3 par Jean-Pierre Dedieu.
 
Cette base de données recense des informations d'ordre professionnel, familial, généalogique, relationnel, économique ou encore politique relatives aux élites latino-américaines entre les 17ème et 19ème siècles. Elle concerne à ce jour exclusivement les aires géographiques suivantes : la vice-royauté de Nouvelle Espagne, la capitainerie générale du Guatemala et l'île de Cuba. Elle est destinée à un public de chercheurs s'intéressant à la compréhension des dynamiques sociales dans le monde hispano-américain.
 
Sa mise à jour est effectuée régulièrement à Toulouse par les responsables de la gestion de la base afin d'y verser les nouvelles informations recueillies dans le cadre de divers projets de recherches, individuels ou collectifs, qui sont en cours et qui tous ont maintenant adopté la structure de la base de données. Elle est appelée à s'enrichir au gré des collaborations nouvelles qui souhaitent s'y adjoindre, tant en France qu'en Espagne ou en Amérique latine. Nous avons choisi le parti pris de présenter les informations en langue originale des documents. Par ailleurs, nous avons décidé de ne donner accès, dans un premier temps, qu'à des informations brutes sans aucune référence aux sources documentaires sur lesquelles elles s'appuient. Celle-ci peuvent être cependant obtenues en s'adressant aux responsables de la gestion de la base en précisant les finalités de leur utilisation.
 
-----------------------------------------
 
 

H Malte Pézenas 1

Dans le cadre du nouveau master " Études médiévales " organisé à l'Université Toulouse II-Le Mirail à partir de l'année 2005-2006, l'équipe pédagogique a inclus dans la maquette du diplôme un stage obligatoire. Celui-ci peut s'effectuer selon diverses modalités, dont un stage aux Archives départementales de la Haute-Garonne.

Pour mettre directement les étudiants en présence des documents, Hélène Débax, chargée d'encadrer ce stage, a décidé de leur faire déchiffrer, lire et transcrire des originaux issus de l'immense fonds couramment appelé " Fonds de l'Ordre de Malte ". Il est constitué par les archives héritées du Grand Prieuré de Toulouse de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui avaient elles-mêmes intégré les originaux de l'Ordre du Temple après sa suppression. Le choix s'est porté sur la commanderie de Pézenas (Hérault). Celle-ci, qui appartient à la Langue de Provence, dépendait du Grand Prieuré de Saint-Gilles. Ses archives ont été cependant versées à Toulouse. Jusqu'au début du XIVe siècle, Pézenas appartenait à l'Ordre du Temple, puis a été confiée aux Hospitaliers.

Le travail proposé a été long et ardu pour des débutants dans la recherche médiévale. Tous les étudiants y ont cependant participé avec beaucoup d'enthousiasme et d'assiduité. Ils pouvaient enfin toucher et retourner en tous sens des parchemins, souvent pour la première fois ; ils appréhendaient le " tout venant " de la recherche historique ; ils plongeaient dans la réalité des rapports sociaux et de la gestion de la terre du milieu du XIIe siècle à la fin du Moyen Age. Cette première année de travail (2005-2006) nous a permis de transcrire en entier la première liasse (ou layette) qui contient 58 parchemins originaux, de 1143 à 1570. L'entreprise sera poursuivie d'année en année afin d'obtenir une édition complète des 15 boîtes.

Ce travail n'aurait pas été possible sans le soutien, l'aide et l'amicale présence de Geneviève Douillard, conservateur aux Archives départementales de la Haute-Garonne. Qu'elle en soit ici remerciée. Nous remercions aussi les responsables de l'UMR 5136 qui nous ont permis de mettre ces documents en ligne, à la portée de tous les chercheurs intéressés. Un fichier au format Word est téléchargeable ci-dessous. Il est bien entendu libre d'accès et de tout droit. Il est seulement demandé à tous ceux qui voudraient en utiliser les données de mentionner, outre la cote, l'origine de la transcription.
Toutes remarques, suggestions, corrections peuvent être envoyées à l'adresse suivante : helene.debax@univ-tlse2.fr 


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page