Framespa. France, Amériques, Espagne. Sociétés, Pouvoirs, Acteurs



Actualités > Le labo > BEM

,,

Une histoire de la BEM…

La Bibliothèque d’Études Méridionales trouve son origine dans la bibliothèque universitaire (BU) de droit et de lettres installée dans les locaux de l'ancien grand séminaire en 1910. Le grand séminaire avait lui-même pris la suite en 1807 du collège de Périgord, fondé au XIVe siècle sur l’emplacement de plusieurs maisons patriciennes de la grande famille toulousaine des Maurand que rappelle la tour (fin XIIe-début XIIIe siècle) située à l’angle des rues de Périgord et du Taur. Les bâtiments de l’ancien collège de Périgord ont cédé la place à de nouveaux édifices au début du XIXe siècle, à l’exception de la galerie ouest longeant la rue du Taur. Ce sont les constructions du XIXe siècle qui servent de cadre à la bibliothèque actuelle.

 

Outre la bibliothèque universitaire, un musée d’archéologie et d’histoire de l’art constitué de moulages est installé dans la chapelle des carmélites et dans plusieurs autres salles. En 1914, l’Institut d’Études Méridionales (IEM) est créé dans l’aile ouest, avec ses propres locaux, dont une bibliothèque qui est enrichie par de nombreuses donations (G. Jourdanne et C. Chabaneau, en particulier). Sous l’égide de J. Anglade et de J. Calmette, il est dédié à l’étude et à l’enseignement de la langue, de la littérature et de l’histoire occitanes et méridionales. Les éditions Privat publient les travaux de l’Institut. Les Atlas linguistiques de la Gascogne et du Languedoc, initiés par J. Séguy, y sont réalisés.

 

 Au début des années 1970, la faculté de Droit est transférée à l’Arsenal et la faculté des Lettres s’installe au Mirail : la BU éclate et son fonds se retrouve scindé entre ces deux nouvelles entités. La bibliothèque de l’IEM prend sa place, au 1er étage de l’aile est du 56, rue du Taur. En 1975, l’IEM devient un laboratoire associé au CNRS, le Laboratoire d’Études Méridionales (LEM, URA 247 du CNRS) qui a pour mission « l’étude de l’ensemble des pays qui furent de langue d’oc et de “droit écrit” ». À la suite du rattachement de plusieurs équipes de recherche, l’URA devient l’UMR (Unité Mixte de Recherche) 5591 (aujourd’hui 5136) FRAMESPA (France Méridionale Espagne) en 1995.

 

La BEM en est aujourd’hui le centre de documentation et de recherche de l’UMR Framespa. Elle est le lieu de collaboration avec d’autres unités de recherche de l’UTM, en particulier l’UMR CLLE-ERSS et l’équipe PLH. C’est le lieu d’attache de centres de recherche et de publications. De 1999 à 2011, elle a été le siège du Centre de Ressources Occitanes et Méridionales (CROM) créé par une convention de partenariat entre l’UTM, la Région Midi-Pyrénées et le Rectorat. Elle l’est aussi pour le Centre d’Étude de la Littérature Occitane (CELO). Depuis le début de l’année 2012, elle accueille le CIRCAED, Collectif de Recherche International sur le Catharisme et les Dissidences. La revue Annales du Midi y a son siège depuis sa fondation en 1889.

La Bibliothèque d’Études Méridionales est donc l’héritière de près d’un siècle d’histoire de la recherche sur les sociétés méridionales à Toulouse. C'est ce qui explique la richesse de ses fonds, nombre d’ouvrages ne se trouvant dans aucune autre bibliothèque toulousaine : la majorité des périodiques et des revues locales concernant le Midi, un fonds en langue et littérature occitanes comprenant des ouvrages anciens et rares, des mémoires universitaires inédits (thèses et maîtrises) et une importante collection de sources microfilmées ou microfichées (cartulaires, chartriers...) sur l’histoire méridionale. 

 

 


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page