Framespa. France, Amériques, Espagne. Sociétés, Pouvoirs, Acteurs



Actualités > La recherche

Colloque "La République des Lettres et Christine de Suède"

du 10 mai 2017 au 12 mai 2017

affiche colloque Ch de Sue?de.jpg

affiche colloque Ch de Sue?de.jpg

Christine de Suède (1626-1689) est une figure exceptionnelle de l’Europe du Grand Siècle. Notamment, parce qu’elle est une des femmes les plus savantes de son époque, tant par sa culture encyclopédique, que par les relations qu’elle entretient avec l’élite intellectuelle européenne ou par son rôle de mécène en Suède comme en Italie.
 
L’objectif de ce colloque est de renverser la perspective traditionnelle qui focalise les recherches sur la reine. Certes, celle-ci demeure présente dans la problématique, mais c’est la république des lettres, dans ses relations avec la souveraine, qui sera le centre des préoccupations des intervenants. 
Les interventions de ce colloque chercheront à appréhender les entités collectives qui ont croisés le parcours intellectuel de Christine en raison d’une commune spécialisation dans le champ intellectuel : écrivains, astronomes, médecins, alchimistes, religieux, philosophes, bibliothécaires, antiquaires, historiens, philologues et linguistes ; en raison d’une même origine géographique : suédois, français, italiens, allemands ; en raison de la participation à un cercle d’érudits, à une académie ; en raison de l’appartenance à un réseau (intellectuel, épistolaire, diplomatique, familial) ou un clan (politique, religieux).
 
Les acteurs de cette aventure collective sont des personnalités qui ont entretenu des liens directs ou épistolaires avec la reine, à un moment ou un autre de son existence. En essayant de mettre en évidence des constantes propres au groupe considéré, mais aussi la part de singularité de chaque parcours, les intervenants prendront alors particulièrement en compte les motivations (intellectuelles, politiques, religieuses, de carrière ou de notoriété…) pour entrer en contact avec Christine, ou au contraire les réticences à la faire, voire le rejet des propositions reçues ; les modalités de la prise de contact (invitation de la reine, recommandation d’un intermédiaire, initiative individuelle, rencontre au hasard) ; la nature et la durée des fonctions exercées dans l’entourage de la reine ou des relations établies avec elle (subordination, complicité, conflit)…
 
De telles questions ne peuvent faire l’économie de l’étude de rayonnement de Christine au sein de l’ensemble de la république des lettres, au-delà même des personnalités et des milieux qui étaient en relation avec elle.
 
S’inscrivant dans les domaines de l’histoire des sciences, de la philosophie et de la littérature, le colloque, en raison même de l’ampleur des champs disciplinaires concernés, devrait déboucher sur le bilan de plus de quarante années de relations étroites entre le monde des lettres et des sciences et la reine de Suède. 

Contact :
Véronique Castagnet, Didier Foucault
Lieu(x) :
MDR, salle D29

POUR EN SAVOIR PLUS :

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page